lourde


lourde

lourde [ lurd ] n. f.
• 1628; de lourd
Fam. Porte. « V'là que la lourde est bouclée » (Courteline).

lourde nom féminin (de lourd) Populaire. Porte. ● lourde (homonymes) nom féminin (de lourd) lourde adjectif féminin lourde forme conjuguée du verbe lourder lourdent forme conjuguée du verbe lourder lourdes forme conjuguée du verbe lourderlourd, lourde adjectif (bas latin lurdus, du latin classique luridus, jaunâtre) Dont la densité est relativement élevée ou plus élevée qu'une autre : Le fer est plus lourd que l'aluminium. Qui a un poids relativement élevé, qu'on a du mal à porter, à transporter : Une valise lourde. Qui, par sa corpulence, offre un aspect massif et se déplace avec pesanteur ; se dit de l'aspect, des mouvements de quelqu'un : Un homme trapu, massif, lourd. Une démarche lourde. Qui éprouve une sensation de lourdeur, de poids, incitant à l'immobilité, au repos : Se sentir lourd après un repas. Avoir les jambes lourdes. Qui charge l'estomac, se digère mal : S'endormir après un dîner trop lourd. Se dit d'une piste, d'un terrain rendus mous par la pluie et où les pieds s'enfoncent : Un trotteur handicapé par un terrain lourd. Qui est épais, a du poids ou en donne l'impression : De lourdes tentures. Se dit d'une atmosphère, d'une température chaude, qui accable, fatigue : Le temps est trop lourd, il va y avoir de l'orage. Se dit d'une odeur forte, entêtante : Parfum trop lourd. Qui a une forme massive, sans élégance, sans finesse : Architecture lourde. Se dit d'une manière de s'exprimer qui est sans élégance ; se dit d'un propos qui est appuyé, insistant : Avoir la plaisanterie un peu lourde. Familier. Qui manque de vivacité d'esprit : Ce que tu peux être lourd ! Qui est important, représente une grosse charge pour quelqu'un : Vous avez là une lourde responsabilité. Se dit d'un organisme qu'il est difficile d'amener à agir en raison de sa complexité, de la lourdeur de ses effectifs, etc. : Une administration trop lourde. Qui met en œuvre des moyens techniques et financiers importants : Chirurgie lourde. Chargé, rempli de quelque chose : Arbres lourds de fruits. Chargé de quelque chose de pénible, ou qui le contient en puissance : Cette décision est lourde de conséquences. Agriculture Se dit d'un sol argileux, compact, difficile à travailler, exigeant une grande force de traction. Industrie du bois Se dit de bois dont la masse volumique à 15 % d'humidité est de 0,6 à 0,7 pour les résineux et de 0,8 à 1 pour les feuillus. Chimie Se dit des éléments de masse atomique élevée. Marine Se dit d'un navire qui s'élève mal à la lame. Œnologie Se dit d'un vin trop alcoolisé, manquant de finesse, parfois trop riche en tanin et dont le bouquet est masqué. ● lourd, lourde (expressions) adjectif (bas latin lurdus, du latin classique luridus, jaunâtre) Chute lourde, de tout le poids du corps. Regard lourd, insistant et pénétrant. Sommeil lourd, que rien ne peut troubler. Taille, poitrine lourde, taille, poitrine forte. Eau lourde, oxyde de deutérium. Poids lourd, dans certains sports, catégorie sans limite supérieure de poids ; concurrent appartenant à cette catégorie. (En boxe amateur, il existe toutefois une catégorie super-lourd [au-delà de 91 kg].) ● lourd, lourde (homonymes) adjectif (bas latin lurdus, du latin classique luridus, jaunâtre) loure nom féminin loure forme conjuguée du verbe lourer lourent forme conjuguée du verbe lourer loures forme conjuguée du verbe lourer lourde lourde nom fémininlourd, lourde (synonymes) adjectif (bas latin lurdus, du latin classique luridus, jaunâtre) Dont la densité est relativement élevée ou plus élevée qu'une...
Contraires :
- léger
Qui a un poids relativement élevé, qu'on a du mal...
Synonymes :
Contraires :
- léger
Qui, par sa corpulence, offre un aspect massif et se...
Contraires :
Qui charge l'estomac, se digère mal
Synonymes :
Contraires :
- léger
Se dit d'une piste, d'un terrain rendus mous par la...
Synonymes :
- imprégné
Se dit d'une atmosphère, d'une température chaude, qui accable, fatigue
Synonymes :
- accablant:
Se dit d'une odeur forte, entêtante
Synonymes :
Qui a une forme massive, sans élégance, sans finesse
Synonymes :
- mastoc (familier)
- tassé
Contraires :
- élégant
Se dit d'une manière de s'exprimer qui est sans élégance ;...
Synonymes :
Contraires :
- délicat
- fin
- raffiné
Familier. Qui manque de vivacité d'esprit
Synonymes :
- bouché (familier)
- épais
Contraires :
- éveillé
- pénétrant
Qui est important, représente une grosse charge pour quelqu'un
Synonymes :
- considérable
Contraires :
- négligeable
Chargé, rempli de quelque chose
Synonymes :
- chargé
- saturé
Chargé de quelque chose de pénible, ou qui le contient en...
Contraires :

lourd, lourde
adj. et adv.
rI./r adj.
d1./d Pesant. Une lourde charge.
Loc. fig. Lourd de sous-entendus.
|| SPORT Poids lourd: catégorie de boxeurs pesant plus de 86,184 kg (professionnels). Poids mi-lourd.
|| Qui donne une sensation de pesanteur. Des aliments lourds. Avoir la tête lourde.
Avoir le sommeil lourd, profond.
d2./d Qui se remue avec peine. Devenir lourd en vieillissant.
Par ext. Marcher d'un pas lourd.
d3./d Loc. Avoir la main lourde: frapper fort; fig. punir sévèrement.
Dépasser la mesure en pesant, en versant une substance.
d4./d Oppressant.
Temps lourd, orageux.
d5./d Qui manque d'élégance, de finesse. Une plaisanterie lourde. Un style lourd.
|| Lourde faute: erreur grossière.
d6./d PHYS NUCL Eau lourde: eau constituée par la combinaison de l'oxygène avec l'isotope de masse atomique 2 de l'hydrogène (deutérium ou hydrogène lourd). L'eau lourde sert de modérateur dans certaines réactions nucléaires.
rII./r adv. Ce colis pèse lourd, beaucoup.
Loc. fig. Peser lourd dans la balance: avoir beaucoup d'importance.
Elle n'en sait pas lourd: elle ne sait pas grand-chose.

⇒LOURDE, subst. fém.
Arg. Porte. Remuer, ouvrir, défoncer la lourde; mettre, foutre à la lourde. Il se ramène, il bondit, il caracole jusque devant notre porte... Il attrape le bec de cane... Il secoue la lourde comme un pommier... (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 535). Je bouclais la lourde et les fenêtres du rez-de-chaussée (CENDRARS, Homme foudr., 1945, p. 26).
REM. Lourder, verbe trans., arg. Mettre à la porte, mettre dehors sans ménagement. Se faire lourder de son boulot. Cromagnon, pour venir à bout des alcooliques, il n'a que la ressource de les lourder... Encore il ne peut virer que les plus nuisibles, ceux qui titubent trop souvent (A. BOUDARD, L'Hôpital, Paris, La Table Ronde, 1972, p. 170).
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. 1628 «porte» (O. CHÉREAU, Le Jargon ou Lang. de l'arg. réformé, p. 14). Substantivation au fém. de l'adj. lourd après ell. d'un subst. tel que porte. D'apr. ESN. il n'y aurait pas réf. à l'idée de poids, ou d'obstacle de la porte, mais au fait que cette dernière exclut sans charité d'apr. le sens «impoli» de l'adj. (cf. l'ex. de GUILLAUME DE DIGULLEVILLE cité s.v. lourd) ou qu'elle tourne d'apr. le sens «qui a le tournis» attesté surtout dans les dial., v. FEW t. 5, p. 467b et 468a. Bbg. SAIN. Arg. 1972 [1907] p. 75.

lourd, lourde [luʀ, luʀd] adj.
ÉTYM. 1160, lort « niais, maladroit, badaud »; lourt v. 1330; du lat. pop. lurdus, p.-ê. altér. du lat. luridus « jaunâtre, blême », mais cette évolution de sens est peu naturelle; en revanche, la dérivation de lura « outre » par un adj. lurridus « gonflé comme une outre » (Guiraud) pose des problèmes formels.
———
I
A Maladroit.
1 (XIIIe, personnes). Qui manque de finesse, qui est intellectuellement et physiquement incapable de réagir vite et bien. Balourd, bête, bovin (fam.), épais, fruste, grossier, lourdaud, malhabile, niais, obtus, pesant, rustaud, rustre, sot, stupide. || Homme lourd et ignorant ( Béotien), lourd et stupide. || Rendre lourd, plus lourd qqn. Abalourdir. || Population lourde et gauche (→ Indécision, cit. 3). || Esprit lourd. Endormi, épais, lent, matériel (vx), somnolent (→ Âne, cit. 9; exercer, cit. 9; immuable, cit. 7; léger, cit. 23).
1 Et d'où vient, ce qu'on voit par expérience, que (les gens) les plus grossiers et (les) plus lourds sont plus fermes et plus désirables aux exécutions amoureuses, et que l'amour d'un muletier se rend souvent plus acceptable que celle (celui) d'un galant homme (…)
Montaigne, Essais, II, XII.
2 S'expliquer avec un détail aussi superflu, c'est d'être lourd et pesant (…) voilà le contraire de la finesse.
Mme de Genlis, les Veillées du château, t. I, p. 262, in Littré.
3 Elle (G. Sand) est bête, elle est lourde, elle est bavarde. Elle a, dans les idées morales, la même profondeur de jugement et la même délicatesse de sentiment que les concierges et les femmes entretenues.
Baudelaire, Journal intime, Mon cœur mis à nu, XXVI.
REM. Dans ce sens, l'épithète est placée après le nom.
2 (Actes). Qui manifeste de la lourdeur, de la maladresse intellectuelle. Maladroit.REM. L'épithète est généralement placée avant le nom. || De lourds compliments, de lourdes gracieusetés (→ Grasseyer, cit. 3). || Lourdes plaisanteries. Gros (→ Hasarder, cit. 23). || Les fautes (cit. 38) des sots sont si lourdes… Grossier.Lourde ignorance, lourde bêtise. Crasse.
4 L'artifice est trop lourd pour ne pas l'éventer.
Corneille, Polyeucte, V, 1.
5 (…) pour (…) ôter aux journalistes allemands tout prétexte de dire là-dessus, à leur ordinaire, quelques lourdes sottises.
d'Alembert, Lettre au roi de Prusse, 9 févr. 1781.
3 Dr. || Faute lourde. Faute (supra cit. 26).
6 Il y a encore faute (…) à manquer d'habileté, que les actes de maladresse physique ou intellectuelle soient commis par des professionnels (…) ou par des non-professionnels (…) avec cette différence toutefois, que la jurisprudence a tendance à considérer comme lourde la faute des professionnels.
Dalloz, Nouveau répertoire de droit, art. Responsabilité civile, no 9.
4 (En parlant de l'expression, placé après le nom en épithète). || Style bouffi (cit. 4) et lourd. Confus, embarrassé, gauche, indigeste, laborieux. || Une langue gauche, lourde et embarrassée (cit. 22). || Phrases, descriptions lourdes (→ Indigeste, cit. 3).
7 (…) on trouve, dans toutes ses lettres, à la fois de pensée nuancée, mais de forme lourde, beaucoup d'autres exemples d'une élocution aussi naturellement disgracieuse et embarrassée.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 235.
(1873, en dessin). Par anal. || Ce peintre a un dessin, un style lourd et sans grâce. || Composition lourde et maladroite (→ aussi ci-dessous, II., 5.).
B (1530; êtres animés, choses mobiles). Qui se déplace, se meut avec maladresse, gaucherie, lenteur (après le n.). Balourd, empoté, lourdaud, pataud; lent. || Un équipement qui gêne le mouvement, qui rend lourd et maladroit (→ Hisser, cit. 9).Insecte, oiseau lourd, qui vole lourdement (→ Albatros, cit. 2; faire-part, cit. 3).Fig. (Choses). || Des vagues lourdes (→ Fardeau, cit. 4).
Par ext. (Actes). || Vol lourd. || Pas lourd (→ Bœuf, cit. 4; gravir, cit. 7). || Démarche lourde. || Geste lourd (→ Carrure, cit. 1).Par métonymie. || Main lourde, maladroite.
8 Ne vous fiez point à ces mains lourdes qui fanent les fleurs qu'elles touchent (…)
Voltaire, Mélanges littéraires, Fragm. lett. Acad. Berl., 15 avr. 1752, in Littré.
9 Les cailles endorment leur vol lourd dans les chaumes.
F. Jammes, Choix de poèmes, Un jour, p. 77.
10 Ces gens dansaient gravement avec des gestes lourds. Dans toutes leurs attitudes paraissait le souci de ne pas se tromper de suivre la mesure (…)
J. Green, Adrienne Mesurat, III, VIII.
———
II (1556, au sens concret; dès le XIVe au fig., péril lourd; cf. Wartburg). Pesant. S'oppose à léger, I.
1 Difficile, pénible à porter, à déplacer, en raison de son poids.(En parlant de ce qui doit être déplacé, transporté…). || Une lourde charge, un lourd fardeau (cit. 3). → Fourniment, cit. || Une lourde valise (→ Gêner, cit. 7). || Malade lourd et impotent, difficile à soulever (→ Cadavre, cit. 6).Un lourd contrevent (cit. 2) de fer. || Lourde porte (→ argot la lourde « la porte »).Lourde brouette. || Lourd chariot (→ Bison, cit.).Milit. || Arme lourde (opposé à arme légère, individuelle, transportable).(En parlant de ce qui doit être porté sur soi). || De lourdes galoches (cit. 3). || Lourdes bottes (→ Gigoter, cit. 1). || Lourds bracelets (→ Filigraner, cit. 1).
11 (…) Jean descendit l'escalier de l'hôtel d'un pas appesanti par ses lourdes chaussures (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 485.
Lourde pierre (→ Goudronner, cit. 3). || Un lourd presse-papier.Lourd boulet. || Lourde chaîne qui empêche un prisonnier de bouger.
Lourd à (et inf.). || Lourd à (cit. 68) soulever, à porter, à transporter…
Fig. (Parties du corps). Se sentir les jambes, les mains lourdes, lourdes comme du plomb, avoir de la peine à les mouvoir (→ Lever, cit. 8).Par exagér. || Se sentir les paupières lourdes, ne pouvoir les soulever. Par métonymie. || Yeux lourds, lourds de sommeil (→ Fièvre, cit. 4). Appesanti.
12 Quand c'était avec moi, au contraire, la leçon était sérieuse. Elle se prolongeait souvent jusqu'à ce que nos yeux fussent lourds de sommeil.
Lamartine, Graziella, IV, III.
(1575). || Sommeil lourd, pesant, que rien ne peut déranger (→ Arranger, cit. 19; inconnu, cit. 22).
13 (…) il dormait d'un lourd sommeil, plein de rêves stupides (…)
R. Rolland, Jean-Christophe, Le matin, p. 211.
En t. de bourse. || Marché lourd, dont les cours restent bas, immobiles ou orientés vers la baisse.(En parlant des cours). || Les sucres sont lourds.
14 « La vie commerciale ». Farines… blés… spiritueux… sucres… Ah ! « Lourds et en baisse de douze centimes. Très peu d'affaires. La lourdeur a été causée par celle du dehors, et par le temps favorable. »
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, XI, p. 122.
Qui procure une gêne par une impression de poids, de pesanteur ( Gravatif). || Avoir, se sentir l'estomac lourd. Chargé.Par ext. || Avoir la tête lourde : éprouver une sensation de pesanteur dans la tête.
15 Ce soir, les douleurs vives ont disparu. Mais la tête reste lourde et comme ronronnante.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XXII, p. 245.
16 (…) il ne cesse de penser au vieillissement de l'esprit, et à l'ankylose des mécanismes dont l'esprit se sert. Il croit se sentir souvent la tête un peu lourde.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, X, p. 108.
2 (1690). || Terrain lourd, terre lourde ( Compact, fort), qu'on a de la peine à remuer, à labourer.Par ext. || Piste lourde, dont le sol s'enfonce sous les pieds des chevaux.Sports (et, spécialt, hippisme). || Terrain lourd : terrain détrempé, bourbeux, où l'on enfonce. || Le terrain était trop lourd pour que le train soit rapide.
N. m. || Le lourd : terrain lourd.
16.1 Il convient d'ajouter que mon cheval n'aime pas le lourd, mais que ses pattes fragiles s'accommodent mal d'un terrain sec (…)
Pierre Daninos, Un certain Monsieur Blot, p. 264.
3 Dont le poids est élevé ou supérieur à la moyenne, en son genre. Gros. || Masse plus lourde qu'une autre (→ Cause, cit. 36). || Des étoiles (cit. 18) plus lourdes que le soleil. || Livres lourds, lourds volumes (→ Feuille, cit. 8). || Graine, faîne (cit.) volumineuse et lourde. || Lourdes gouttes (→ Bourrasque, cit. 5).Chevelure humide et lourde (→ Briller, cit. 6).
17 (…) un homme vaste, à gros visage (…) dont la lourde bedaine surplombait les cuisses (…)
Baudelaire, le Spleen de Paris, XXI.
18 La servante jeune et laide, dont les seins lourds étaient moulés dans un pull-over orange (…)
P. Mac Orlan, la Bandera, II.
Techn. (joaill.). Épais (en parlant d'un diamant taillé).
(1910, in Petiot). Sports. || Poids lourd (opposé à poids léger). Poids, cit. 10 et supra.
(1886). || Artillerie lourde, de gros calibre (→ ci-dessous, la lourde, cit. 34).Canons lourds. || Chars lourds.Aviat. || Bombardier lourd.Industrie lourde : grosse industrie (le syntagme peut se comprendre au sens 6, ci-dessous).Chimie lourde, biologie lourde.
18.1 (…) la biologie émerge des laboratoires pour entrer, après la physique et la chimie, dans le domaine industriel. On peut donc effectivement parler, à cet égard, de biologie lourde.
J. de Rosnay, Biotechnologies et Bio-industrie, p. 7.
4 Dont la densité est élevée; qui pèse beaucoup par unité de volume. Dense. || Un gaz, un corps plus ou moins lourd que l'air. || Le plomb, l'uranium sont lourds, sont des corps lourds. || L'eau lourde de la mer Morte (→ Asphalte, cit. 1).Gaz lourd, vapeurs lourdes.Huiles lourdes.
19 (…) les vapeurs d'opium sont lourdes et flottent au ras du sol, sans jamais s'élever.
Claude Farrère, la Bataille, VI.
Loc. Plus lourd que l'air; et, n. m., un, les plus lourd(s) que l'air, se dit des engins volants (avions, hélicoptères…) opposés aux plus légers que l'air.
19.1 (…) N. Nadar arriva bientôt à poser en axiome que : pour commander à l'air il faut être plus lourd que l'air.
L. Figuier, l'Année scientifique et industrielle 1865, p. 187 (1864).
19.2 (…) une centaine de ballonistes (…) de simples amateurs de tout ce qui se rapportait à l'aérostatique; mais amateurs enragés et particulièrement ennemis de ceux qui veulent opposer aux aérostats les appareils « plus lourds que l'air », machines volantes, navires aériens ou autres.
J. Verne, Robur le conquérant, II, p. 19.
19.3 À ces enragés du « Plus léger que l'air » un non moins enragé du « Plus lourd que l'air » avait dit des choses absolument désagréables.
J. Verne, Robur le conquérant, IV, p. 49.
Sc. || Hydrogène lourd : isotope de l'hydrogène à poids atomique plus élevé (deutérium, tritium). || Eau lourde, dont cet hydrogène est un composant.
5 (Abstrait). Abondant, important. || Les lourds trésors de l'érudition ( Encombrant; → Accumulation, cit. 10).
6 (1973, in P. Gilbert; par anal. avec industrie lourde). Qui nécessite des moyens (notamment financiers, techniques) importants. || Produits lourds. || Une structure commerciale lourde, trop lourde.Investissements lourds, importants.REM. Si l'accent est mis sur les effets, et non simplement sur l'importance quantitative, il s'agit du sens III, 2.
7 Fam. et vx (ex. jusqu'en 1978, in P. Gilbert). || Franc lourd : nouveau franc (puis franc) opposé à l'« ancien franc » (le centime), baptisé dans une période de transition « franc léger ».
———
III
1 Qui agit avec force, avec violence; qui est difficile, pénible à supporter, à assumer (à cause de son poids, de sa densité, de son importance, de sa force…) [s'oppose à léger, I., B.]. || Coup lourd. Rude, violent. || Une lourde claque (→ Gifler, cit. 2).REM. Cet emploi est plutôt stylistique; l'adj. courant est fort.
20 (…) et d'un coup de poing assez lourd pour assommer un bœuf, il renverse le gigantesque eunuque Spado.
Th. Gautier, Souvenirs de théâtre…, Les gladiateurs.
21 (…) un coup terrible, lourd, a retenti à la porte (…)
Baudelaire, le Spleen de Paris, V.
Loc. (XIVe). Avoir la main lourde : frapper fort; et, fig., punir, châtier sévèrement (→ Indiscipline, cit. 3); ou encore, dans un autre sens, mesurer, peser, verser en trop grande abondance, en quantité excessive. Main.
22 Edmond, légèrement inquiet d'avoir eu la main lourde, et de fleurer trop fort l'eau d'Houbigant (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, II, V.
2 (Généralement avant le nom, en épithète). Grand, important (en parlant de ce qui est supporté). || De lourdes dépenses (→ Film, cit. 1). || Lourdes charges, lourds impôts (cit. 7). → Grever, cit. 6. || Rendre plus lourd. Aggraver, alourdir. || Lourdes dettes. Écrasant. || Frais très lourds. Onéreux.Par ext. || Avoir une maison très lourde, un lourd train de vie.Œuvre, entreprise bien lourde, lourde besogne, lourde tâche (→ Énergiquement, cit., Vigny). || Un devoir trop lourd (→ Fort, cit. 20). || Lourde responsabilité (→ Absent, cit. 7). || De lourdes responsabilités.Lourd passé (→ Crime, cit. 9; épave, cit. 8). || Lourde hérédité (cit. 15). Chargé. || De lourdes présomptions pèsent sur l'accusé. Grave.
23 Oh, je ne me plains pas ! Si lourde que soit parfois ma tâche, elle m'est devenue nécessaire (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 69.
24 (…) il est lourd d'avoir une fille, en un temps où tout ce qu'on peut pour elle est de la protéger.
Montherlant, le Maître de Santiago, II, 1.
(Domaine psychologique, affectif). Accablant, douloureux, dur, pénible. || Un lourd accablement (cit. 11). || Lourd chagrin, lourde peine (→ Approche, cit. 25). || Lourde journée (→ Fulgurant, cit. 7; lasser, cit. 17). — ☑ Loc. En avoir, en garder (cit. 50) lourd sur le cœur.
25 (…) une tristesse lourde comme une couche de naphte (…)
Edmond Jaloux, le Dernier Jour de la création, III.
Fam. || C'est lourd !, difficile à supporter, pénible. || Lourd, ce mec ! (n'implique pas qu'il s'agisse d'une personne lourde [I.]).
3 (1810, → cit. 26). Qui accable, oppresse, pèse. || « Quand le ciel bas et lourd… » (→ Bas, cit. 6, Baudelaire). || Temps chaud et lourd. || Chaleur lourde et orageuse. Fam. || Il fait lourd et humide.Par ext. (littér.). || Lourdes ténèbres (→ Journalier, cit. 2). || Silence lourd (→ Houille, cit. 2).
26 Les poêles, la bière et la fumée de tabac forment autour des gens du peuple, en Allemagne, une sorte d'atmosphère lourde et chaude dont ils n'aiment pas à sortir.
Mme De Staël, De l'Allemagne, I, II.
27 Le temps était lourd, orageux, d'une chaleur suffocante (…)
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 201.
28 J'ai cru un instant que j'allais me trouver mal dans ces énormes grottes, j'ai été sur le point de tomber (…) il y a là un air humide et lourd comme une rosée de plomb (…)
Maeterlinck, Pelléas et Mélisande, III, 3.
(XIXe). Spécialt. || Aliments lourds. Indigeste. || Repas trop lourds, qui alourdissent, surchargent l'estomac.
4 (1884). || Lourd de… : chargé de… || Sabots lourds de glaise (→ Chausser, cit. 1).
29 (L'Émir) Suivi de mulets lourds d'or et de pierreries
Vaincu, détrôné, fuit Grenade et le Hamrâ.
Leconte de Lisle, Poèmes tragiques, « Inquiétude de Don Simuel ».
30 (…) une large table lourde de livres, de papiers, de pierres, d'herbes (…)
J. Giono, le Chant du monde, I, IX.
(Déb. XXe). Fig. Chargé, gros, plein, rempli. || Des gestes (cit. 17) lourds d'intentions, de menaces. || Une phrase lourde de sous-entendus. || Un acte lourd de conséquences.
31 On ne savait si l'air était lourd de menaces ou de poussières et de brûlure.
Camus, la Peste, p. 158.
5 (1280). Qui donne une impression de lourdeur, de pesanteur… sur les sens.
(Sur la vue, par sa forme). Corpulent, court, épais, fort, massif, mastoc (fam.), ramassé, trapu.REM. Dans ce sens, lourd a souvent une valeur péjorative. || Une lourde silhouette, une silhouette lourde. || Homme gros et lourd. Patapouf. || Une lourde paysanne (→ Béant, cit. 13). || Un lourd et puissant personnage (→ Fouet, cit. 5).
32 Elle est belle, il faut en convenir, mais c'est lourd comme un vaisseau de guerre. Elle n'a rien de fin ni de distingué (…)
Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, Pl., t. I, p. 319.
(Choses). || Lourd monument; lourd édifice (→ Amasser, cit. 14; horizontalité, cit.). || Lourd motif décoratif. || Bâtiments lourds et informes.REM. Lorsqu'il implique un jugement esthétique, le concept de lourd peut être rattaché à la maladresse de l'artiste (→ ci-dessus, I., A., 4., par anal.). || Lourde chevelure, lourd édifice (cit. 7) de cheveux. || Lourde moustache (→ Bouffi, cit. 1).(Par l'apparence, la consistance épaisse…). || Nuages lourds. || Eau terne et lourde (→ Étain, cit. 4). || Mer lourde (→ Filet, cit. 6). || Tentures lourdes (→ Feutrer, cit. 5).
(Sur l'odorat). || Lourde exhalaison (cit. 3). || Parfum lourd, senteur lourde (→ Fourrure, cit. 3; léger, cit. 12). || Odeur lourde. Fort; → Poitrinaire, cit. 3.
(Sur le goût). || Un vin lourd et râpeux (→ Falsifier, cit. 3).
(Sur l'ouïe). || Son, bruit lourd et sourd (→ Bougon, cit. 1; interruption, cit. 7).
———
IV Adv. || Peser lourd. Beaucoup. || Cette malle pèse lourd. — ☑ Fig. Cela ne pèsera pas lourd dans la balance. || Absente, je ne pèse (cit. 12) pas lourd.
33 J'ai reproché bien des choses à mon père… Bah ! tout cela ne pèserait pas lourd si mon père avait fait en sorte que je pusse l'aimer, simplement de tout mon cœur.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VI, X.
(1901). Loc. Il n'en sait pas lourd, il n'en fait pas lourd, pas beaucoup. Fam. || Il n'a pas touché lourd.
———
V N. f. || Lourde. a (1916, in T. L. F.). Artillerie lourde.
34 Au bout du village, derrière un petit bois, la lourde tirait par salves précipitées (…)
R. Dorgelès, les Croix de bois, X.
35 Un sous-officier de la lourde, qui s'appelait, je crois, Victor, et qui (…) écoutait des histoires de désertion, d'où il résultait seulement que déserter était difficile, et qu'on était souvent pris.
Alain, Souvenirs de guerre, in les Passions et la Sagesse, Pl., p. 451.
b Lourde, n. f.
CONTR. Adroit, agile, aisé, alerte, désinvolte, dispos, éveillé, fin, raffiné, spirituel, subtil, vif. — Léger; immatériel, impondérable (cit. 1), subtil (État, cit. 41). — Digestible. — Facile, supportable; faible. — Accort, délicat, délié, distingué, élancé, élégant, fringant, gracieux, svelte.
COMP. Alourdir. Mi-lourd. V. Balourd.
DÉR. Lourdaud, lourde (n. f.), lourdement, lourderie, lourdeur, lourdingue, lourdise.
HOM. Loure, lur.
————————
lourde [luʀd] n. f.
ÉTYM. 1628, en argot; pop. au XIXe; fém. de lourd.
Fam. Porte. || Tu vas fermer la lourde ? || La lourde est bouclée (→ Lourdier, cit.).
0.1 Allons, Léflanqué, débride la lourde, que nous entrions avec le moutard !
Ch. Paul de Kock, la Grande Ville, t. I, p. 181 (éd. 1842).
1 — Très bien ! V'là que la lourde est bouclée, à présent !
Courteline, le Train de 8 h 47, II, VIII.
2 — Mais… — Y a pas d'mais, que je réponds, pendant qu'elle boucle la lourde.
H. Barbusse, le Feu, t. I, VIII.
3 Elle traversa la pièce pour aller coller une oreille contre la lourde.
R. Queneau, Zazie dans le métro, p. 64.
DÉR. Lourder, lourdier.
HOM. Lourde (V. Lourd).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lourde — may refer to:*Lourde in the Haute Garonne départment *Lourde, a river in the Dordogne departmentee also*Lourdes (disambiguation) …   Wikipedia

  • Lourde — País …   Wikipedia Español

  • lourde — obs. form of lord …   Useful english dictionary

  • Lourde — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Lourde », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Lourde est le féminin de l adjectif lourd.… …   Wikipédia en Français

  • lourde — n.f. Porte : Boucler la lourde. / Drogue forte (drogue) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • lourde — Porte …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • Lourde (riviere) — Lourde (ruisseau) Pour les articles homonymes, voir Lourde. la Lourde …   Wikipédia en Français

  • Lourde (rivière) — Lourde (ruisseau) Pour les articles homonymes, voir Lourde. la Lourde …   Wikipédia en Français

  • Lourde (haute-garonne) — Pour les articles homonymes, voir Lourde. Lourde …   Wikipédia en Français

  • Lourde, Haute-Garonne — Lourde is a commune in the Haute Garonne department in southwestern France.ee also*Communes of the Haute Garonne department …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.